Pourquoi faire un 3e pilier ?

Une retraite confortable et paisible se prépare lorsque vous êtes encore actif professionnellement. En Suisse, les employés, salariés et indépendants peuvent souscrire à un système de cotisation dénommé trois piliers. Le troisième pilier de ce dispositif permet de constituer un capital en vue de financer des projets de retraite.

3ᵉ pilier : pour bénéficier des exonérations fiscales

Les cotisations que vous effectuez dans le cadre du troisième pilier sont déductibles fiscalement de vos revenus imposables. En 2021, à titre d’exemple, la législation fiscale admettait une limite de déduction de vos cotisations. Elle était de 6 883 CHF pour les adhérents à une caisse de pension. Les travailleurs qui n’ont pas souscrit à une caisse de retraite peuvent déduire leur cotisation. Mais celle-ci ne peut se faire que dans la limite de 34 416 CHF. Par ailleurs, comme le souligne mon-3emepilier.ch, le capital constitué est exonéré d’impôt sur la fortune. De même, les intérêts qu’il induit sont exemptés d’impôts. En fait, la Confédération helvétique a institué toutes ces mesures pour inciter les travailleurs à adhérer au 3e pilier.

A découvrir également : Quelles sont les possibilités de placement financier d’un étudiant ?

Pour compenser la baisse du niveau de revenus à la retraite

La pension de retraite est nettement inférieure au revenu perçu en période d’activité professionnelle. La baisse du revenu à la retraite est de l’ordre de 40 %. Parfois, elle peut atteindre 50 %. Autrement dit, votre pension de retraite ne fera que la moitié du revenu que vous percevez en activité. Le troisième pilier intervient entre autres pour compenser cette baisse considérable du revenu lorsque vous passez à la retraite. Cette prévoyance vous permet de conserver 80 % de votre niveau de revenu une fois à la retraite. Autrement dit, la baisse du niveau de revenu, lorsque vous souscrivez à ce dispositif, n’est que de 20 %.

Pour financer des projets immobiliers

Acheter ou construire des appartements en vue de les mettre en location représente un investissement judicieux. Les loyers que vous percevrez vous permettront de disposer de revenus appréciables pour vivre une retraite confortable. Mais, ce type d’investissement nécessite d’importantes ressources financières. Elles s’obtiennent habituellement par des prêts à la banque. Mais avant que les institutions bancaires n’accordent de crédit immobilier, elles exigent un pourcentage d’apport personnel. Dans la plupart des cas, elles demandent un apport financier personnel à hauteur de 20 % du crédit sollicité. Le capital constitué dans le cadre d’un troisième pilier peut vous aider dans ce sens. Vous allez accroître ainsi votre crédibilité et votre chance d’obtenir un financement pour la réalisation de vos projets immobiliers.

Lire également : Ce qu'il faut savoir avant de souscrire à un contrat de troisième pilier

Faire face aux ennuis de santé liés au troisième âge grâce au 3ᵉ pilier

Au fil de votre retraite, certaines affections au long cours peuvent apparaître. Les difficultés de mobilité, les problèmes d’arthrose, de rhumatisme, les troubles de mémoire en sont quelques illustrations. De même, certaines pathologies nécessitent constamment des soins. Leur prise en charge nécessite des dépenses parfois exorbitantes. La souscription au troisième pilier permet de vous préparer à toutes ses charges.