Pau, une opportunité pour votre investissement locatif ?

Investir dans l’immobilier locatif aide à se constituer un patrimoine immobilier générateur de revenus sur le long terme. Si les grandes métropoles comme Paris ou Lyon offrent traditionnellement des rendements attractifs, les prix du foncier y sont devenus prohibitifs pour de nombreux investisseurs. Ils se tournent alors vers des villes comme Pau. 

Une démographie en hausse

Située à seulement 2h30 de Toulouse et de Bordeaux, Pau (64) voit sa population croître de 0,5% par an selon l’INSEE. Cette évolution positive s’explique, notamment, par l’implantation récente de grands groupes technologiques comme Thales ou EDF. De nombreux ménages, surtout des actifs de 30-45 ans, s’installent ainsi à Pau. Cet afflux de nouveaux habitants stimule mécaniquement la demande en logements, qu’il s’agisse de résidences principales ou de locations. La demande locative est également soutenue par le dynamisme de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. L’établissement voit chaque année son nombre d’étudiants augmentés. Ils représentent autant de potentiels locataires pour les biens mis en location meublée au centre-ville. Les données Trackstone fournissent des détails intéressants qui vous seront certainement utiles.

Sujet a lire : Quel est le meilleur placement pour 20.000 euros ?

Un marché immobilier encore abordable

Contrairement aux grandes métropoles comme Paris, Lyon ou Toulouse, le prix de l’immobilier à Pau reste accessible. Le prix moyen au m2 situé autour de 2 300 €. Cet écart de prix de 15-20 % par rapport à Bordeaux est avantageux pour réaliser un investissement locatif. Les loyers pratiqués à Pau permettent d’ailleurs d’envisager de bonnes rentabilités locatives. Elles sont encore plus optimales si vous bénéficiez des réductions d’impôts. Celles-ci sont offertes par les différents dispositifs de défiscalisation comme la loi pinel. De plus, le marché palois est moins volatil que dans les grandes villes, limitant les risques de vacance locative ou de baisse de loyers. L’achat dans l’ancien, après rénovation, permet souvent d’obtenir des rentabilités nettes avant impôt dépassant les 5 % grâce à des prix au m2 encore attractifs.

Les bons réflexes pour réussir  

Avant de se lancer, il est conseillé : 

A voir aussi : Quels sont les avantages de l'épargne pour les résidents de Madagascar ?

  • de bien étudier les quartiers en développement ; 
  • de privilégier des logements neufs éligibles au Pinel ;
  • de faire estimer son projet par des fiscalistes spécialisés.

Ces experts optimisent le montage financier et fiscal via des opportunités comme les SCPI ou en visant le déficit foncier. Il est également possible de préparer sa retraite via cet investissement grâce aux divers dispositifs de défiscalisation comme le régime réel. Confier ensuite la gestion locative à des professionnels comme Orpi ou Green Acres permettra de bénéficier des meilleurs taux d’occupation. Les bailleurs s’assureront d’un complément de revenu locatif intéressant, à l’image des placements historiques réalisés autrefois à la Défense ou sur les Champs-Elysées par Napoléon Bonaparte ou Bernard Arnault. Avant d’acheter, il faudra également vérifier la qualité thermique du bien pour bénéficier des crédits d’impôts relatifs à la transition énergétique. Des agences telles que Stéphane Plaza Immobilier pourront accompagner l’ensemble du processus d’acquisition et de montage administratif et fiscal du projet.